MAROC 2010

LE VOYAGE ALLER

 

Mercredi 6 Janvier 2010 Départ d'Auray (56) - 40700 km au compteur.

Pour un peu nous ne partions pas, il a verglassé en fin de nuit et nous réussissons à partir vers 10H les routes étant praticables. Ensuite pas de problème, nous passons par Saumur pour souhaiter la bonne année à Papy puis direction Bordeaux en passant par Poitiers. Arrêt le soir à l'aire camping car de St Savin, le parking est enneigé mais il pleut durant la nuit  et la neige fond en grande partie. L' aire camping car est très bien, c'est une bonne alternative à celle de Blaye.

Jeudi 7 Janvier 2010  St Savin ---> Palencia

Beau temps, la neige est annoncée mais pour nous la route est sèche. Nous nous arrêtons à l'aire camping car de Palencia, une de nos escales favorites, la ville est très belle et le centre animé est tout proche. Il fait très froid cette nuit là, évidemment il faut changer la bouteille de gaz à 3H du matin.

Vendredi 8 Janvier 2010 Palencia ---> Séville ---> Algésiras

Journée ensoleillée dans l'ensemble, quelques flocons de neige après Salamanca et des oliveraies enneigées en arrivant en Andalousie. Le camping de Séville où nous pensions passer la nuit est fermé, nous poursuivons donc jusqu'à Algésiras. Celà fait un peu plus de 800 km pour cette étape, c'est beaucoup, heureusement il n'y a que de la 4voies.

Samedi 9 Janvier 2010 Algésiras ---> Ceuta ---> Martil

Traversée Algésiras Ceuta par mer belle. Prix de la traversée A/R : 230€ ( La traversée par tanger était en promo à 150€). Passage de la frontière sans problème. C' est avec le soleil que nous nous installons au camping de Martil  dans l'après midi.

Ceuta porte d' entrée au Maroc

 

Approchons d' Agadir

Lundi 11 janvier 2010

1000 km parcourus en 2 jours, il est temps de ralentir la cadence. Après le soleil du premier jour nous avons eu de la pluie toute la journée d'hier. Nous avons passé la nuit au camping international Oasis au sud de Casablanca : camping entièrement goudronné, sans charme, à éviter...

Aujourd'hui de nouveau le soleil avec des températures de plus en plus agréables. Nous nous arrêtons au nouveau camping Terre et Océan à 25 km au nord d'Agadir, l'accueil est très sympa. Demain nous allons tranquillement nous diriger vers Sidi Ifni, notre point de chute pour au moins 1 mois. Le Maroc reste le Maroc, c'est toujours aussi folklo (entre autre aujourd'hui 1 voiture en feu après un accident, 1 vache crevée dans le fossé ...) dans quelques jours nous seront complètement dans l'ambiance.

Installation à Sidi Ifni

Jeudi 14 janvier 2010

Enfin arrivés à Sidi Ifni après 3100km parcourus. Nous nous installons tranquillement et récupérons des fatigues de la route. Nous retrouvons nos marques dans cette petite ville que nous aimons bien et également des camping caristes avec qui nous avions sympathisé l'an dernier, André, Michelle, Elisabeth, Bernard...

Le temps est un peu couvert ces jours-ci mais le soleil doit revenir samedi. Les températures sont très agréables (25°), on est passé à la tenue d'été.

 

Dimanche jour de souk à Sidi Ifni

Dimanche 17 janvier 2010

La nuit dernière le vent du désert s'est levé, il a fallu se lever à 3h du matin pour replier le store. Ce matin au lever du jour il fait déjà 22°, la journée sera belle et très chaude (35°).

Le dimanche c'est jour de souk, on en profite pour acheter des fruits et légumes auprès des paysans qui viennent des campagnes environnantes. On a trouvé de très belles fraises.

A midi nous sommes allés manger avec les amis dans un petit resto sympa "le nomade", c'était excellent et nous avons passé un bon moment. Ensuite bous avons profité de la plage, premier bain de l'année dans une eau agréable, seul bémol la mer ici est trop agitée pour pouvoir vraiment nager.

 
 
 

Sidi Ifni la belle endormie

 

Mercredi 20 janvier 2010

Sidi Ifni, petite ville de 20000 habitants située à 170km dans le sud d'Agadir est une ancienne enclave espagnole qui a été restituée au Maroc en 1969. Elle a conservé de son passé espagnole une architecture typique et un mode de vie qui rappelle les villes du sud de l'Espagne. D' autre part les marocains d'ici parle plus facilement l'espagnol que le français. La ville a beaucoup perdu de sa splendeur passée, les infrastructures se sont dégradées et l'argent manque pour mener à bien les travaux de rénovations. Un grand port moderne a été construit mais n'a pas amené l'essor attendu, il s'ensable et subit les effets de l'énorme houle qui bat le rivage en permanence. Par contre cette houle fait le bonheur des surfers très nombreux en hiver.

 

Plus calme et plus authentique qu' Agadir, le tourisme se développe de plus en plus mais sans infrastuctures démesurées. Les camping-cars sont de plus en plus nombreux, un quatrième camping vient de s'ouvrir à côté de celui où on stationne.

 
 

Sortie vélo dans la montagne

 

Mercredi 27 janvier 2010

Après m'être entrainé presque tous les matins depuis notre arrivée, hier j'ai fait ma première grande sortie vélo. J'ai fait une boucle de 75km dans les petites montagnes qui entourent Sidi Ifni (pt culminant 1200m). Autant dire que c'est plutôt accidenté mais les paysages sont magnifiques et la route quasiment déserte. J'ai traversé deux villages d'une certaine importance (plusieurs commerces et un souk) : Mesti et Tiouzla; sinon c'est une succession de fermes isolées (douar) et de petits hameaux. Malgré la rudesse de la vie les campagnes restent peuplées et vivantes, on y pratique une agriculture de subsistance.

 

                                                                                                      A part çà nous avons aussi depuis quelques jours notre vague de froid, les maximales ne dépassent pas 20°, nous avons du vent et un peu de pluie. Fini pour quelques temps les bains de soleil et la baignade. Enfin tant qu'on peut encore prendre l'apéro dehors, tout va bien...

 

Balade à Tiznit

Mercredi 3 février 2010

Hier pour changer d'air nous sommes allés passer la journée à Tiznit, grande ville commerçante et animée située à à 70km de Sidi Ifni sur la route d'Agadir. Après avoir envisagé de prendre le bus, que nous ratons faute d'informations fiables sur les horaires; nous prenons finalement un grand taxi à peine plus cher mais il faut s'entasser à 6 dans la Mercédes, rentabilité oblige. (les petits taxis circulent en ville, les grands taxis en dehors). Nous avons passé une très bonne journée avec les amis André et Michelle : visite des souks et des nombreuses échoppes d'artisans. Sur les conseils d'un français installé à Tiznit nous déjeunons à l'hotel Mauritania, c'est effectivement une adresse à retenir, rapport qualité prix imbattable ( 150dh le repas pour 2 soit 15€).

Nous repartons en grand taxi avant que l'orage qui menace n'éclate. Sur la route du retour c'est le déluge, nous passons de justesse un oued qui commence à déborder sérieusement à quelques km de notre but. Cet orage localisé et très violent a copieusement arrosé Sidi Ifni, les routes sont envahies par endroit de terre et de cailloux.

 
 
 

Cà passe juste...

 

Sortie vélo à Foum Oussaka

Jeudi 11 février 2010

La météo est mitigée ces jours ci, un jour beau temps, le lendemain couvert avec un peu de pluie( enfin ne nous plaignons pas). Hier comme la journée s'annonçait belle je suis allé au bout de la route cotière au sud de Sidi Ifni. Elle s'arrête à l'oued Oussaka à 40km de la ville et se transforme ensuite en piste praticable par les 4X4 en direction de Plage Blanche. C'est une belle balade même si le retour est un peu pénible, c'est le même trajet qu'à l'aller et en plus le vent soufflait de face. Il n'y a pratiquement pas de circulation et en s'éloignant de la ville de moins en moins d'habitations.

 

Troupeau au paturage                                      Mare d'eau au fond d'un oued

 
 
 

Fortune de mer

 

Cette épave de ce qui semble être un caboteur est échouée depuis plus de 20 ans à 18km au sud de Sidi Ifni ( Pour l' anecdote et pour les initiés elle est visible sur Google Earth )

Hasard ...

 

Une seule voiture au bout de la route côtière et elle est immatriculée dans le Morbihan 

Les oueds débordent

Lundi 15 février 2010

En Europe il fait froid, au Maroc il tombe des cordes ...

Que d' eau !!!

 

Le déluge

Samedi 20 Février 2010

Entre mercredi et hier matin du très vilain temps s'est abattu sur une bonne partie du Maroc : fortes pluies, orages, tempêtes. Les oueds ont débordés et les dégats sont considérables un peu partout, routes coupées, ponts emportés, plages jonchées de débris... Pour nous pas de bobo, on ajuste du évacué le camping par précaution 2 nuits de suite ( à 1h30 et à 5h le lendemain), il y avait risque d'inondation.

 
 
 

A 300m du camping le pont traversant l'oued a été emporté

 

Un petit break

Mardi 23 février 2010

Pierre et Arlette Dugor, des amis d'Auray anciens commerçants que nous avons connus à Carnac, nous ont invité à passer 2 jours dans leur résidence de vacances entre Mirleft et Aglou Plage à 50km de Sidi Ifni. L'endroit est magnifique et le beau temps revenant nous avons passé de très bons moments : partie de pêche et balades à pied dans les environs. Demain nous allons chercher Thomas et Gaëlle à l'aéroport d'Agadir en espérant qu'ils ne seront pas bloqués par les grèves à Paris.

Un petit paradis                                                                    Bon moment de détente

 
 
 

Première partie de pêche

 

Ils sont arrivés

Mercredi 24 février 2010

Avec un peu de retard mais sous un grand soleil Thomas et Gaëlle sont bien arrivés.

Devant l'aérogare

 

Dernier jour à Sidi Ifni

Vendredi 26 février 2010

Grand beau temps aujourd'hui, surement trop chaud pour les parisiens, nous avons bien profité de notre dernière journée. Voici en quelques photos le programme d'hier et d' aujourd'hui.

Un petit coup de plage                                                                 Le marché

 
 
 

A quelques km de Sidi Ifni le magnifique site de Legzira

 
 
 
 

Notre marchand de légumes préféré

 

Oasis de Tighmert

 

Samedi 27 février 2010

Après une nuit étouffante,( il fait 30° au réveil, le vent du désert souffle) nous prenons la route vers Guelmin ou nous faisons une halte pour manger.

La ville qui en temps normal fourmille est plutôt calme aujourd'hui, c'est un jour férié au Maroc : l'aït Mouloud (anniversaire de la naissance du prophète Mahomet). Dans l'après midi nous allons à l'oasis de Tighmert distant d'une vingtaine de km, c'est l'une des plus grandes palmeraies du Maroc. Nous sommes accueillis par Abdou contacté par téléphone, nous savons depuis un précédent passage qu'il faut éviter les faux guides postés sur la route. Abdou nous fait visiter sa kasbah musée qui contient une magnifique collection d'objets et d'outils des tribus nomades qui peuplaient la région. Abdou est vraiment un type formidable, ouvert, très cultivé et plein d'humanité, il nous fait passer des moments inoubliables. En fin d'après midi balade bucolique dans la palmeraie bercée par le chant des oiseaux. Thomas et Gaëlle dorment chez l'habitant, ils ont retenu une chambre d'hôte aménagée dans une kasbah traditionnelle.

Kasbah d' Abdou                                                       Balade dans la palmeraie

 
 
 

Tafraoute

 

Dimanche 28 février et lundi 1er mars

Après une nuit très calme dans la palmeraie de Tighmert  nous prenons la direction de Tafraoute distante de 150 km mais que nous atteindrons en 4 heures tellement les routes sont sinueuses et en mauvais état. Tafraoute est une petite ville de montagne nichée à 1200m d'altitude dans un décor absolument magique. Nous nous arrêtons au camping "Granit rose" nouvellement installé et tenu par Omar. Thomas et Gaëlle prennent une chambre à l'hôtel Samara.

Balade à pied à partir de Tafraoute

 
 
 

A l'ombre du rocher

 

Autour de la tajine aux 5 légumes d'Omar

 

Cap à l'est vers le moyen Atlas

 

Mercredi 3 mars 2010

Après avoir passé une soirée à Agadir nous déposons Thomas et Gaëlle à l'aéroport, une semaine c'est vite passée... Nous nous dirigeons maintenant vers Ouarzazate, à partir de Talouine nous circulons sur un immense plateau au sud de l' Atlas dont l'altitude varie de 1000 à 1800m. C'est une étendue quasiment désertique parsemée de palmeraie le long des oueds et dans des gorges, les paysages sont grandioses.

Ouarzazate mercredi 3 et jeudi 4 mars 2010

Ouarzazate est située dans une cuvette au bord d'une immense retenue d'eau ou se jettent les oueds qui descendent de l'Atlas. Carrefour routier, c'est une ville moderne qui s'est beaucoup développée ces dernières années. Nous stationnons au camping municipal bien situé près du centre ville et très agréable.

La ville                                                                                Les alentours

 
 
 

Les gorges du Dadès

 

Vendredi 5 mars 2010

C'est une vallée très profonde qui suit un oued qui dévale du haut Atlas. De Boumane Dadès, le débouché sur le plateau à environ 1500m d'altitude, nous remontons la vallée sur environ 30km jusqu'à un défilé étroit ou la route devient impraticable car elle est recouverte par les eaux actuellement. Les paysages sont fabuleux.

Le soir nous nous arrêtons au camping auberge "le soleil bleu" à boumane Dadès.

 
 
 

Boumane Dadès

 

Gorges du Todra

 

Samedi 6 mars 2010

Visite des gorges du Todra différentes de celles du Dadès, là encore nous ne pouvons pas aller au delà d'une vingtaine de km, les intempéries ont dégradées les routes. Au retour nous nous installons au camping "Atlas" et nous nous baladons dans la palmeraie. Tout au long des gorges on aperçoit d'anciennes kasbahs en ruines, elles ont été abandonnées par leurs occupants qui sont allés s'installer de l'autre côté de l'oued au bord de la nouvelle route bitumée.

Camping Atlas

 

Balade

 
 
 

Dimanche 7 mars 2010

Sous un magnifique soleil et par une bonne température nous prenons la direction de Merzouga.

Merzouga

 

C'est notre première incursion dans le désert, Merzouga s'étale au pied d'un cordon de dunes d'une vingtaine de km de long, l'erg Chebbi. Les dunes s'arrêtent à la palmeraie qui borde l'oued Ziz. Le premier soir nous nous arrêtons au camping "chez Isabelle et Rachid", plutôt rustique et assez bruyant. Le lendemain nous nous déplaçons de 200m pour un autre camping que nous avions repéré en nous baladant et qui semble beaucoup plus sympa.

Lundi 8 au mercredi 10 mars 2010 : auberge camping "le Sahara" à Ksar Hassi Labiad

Impression confirmée, idéalement situé au pied des dunes, l'auberge camping a été aménagée avec beaucoup de goût dans le pur style marocain '(mur en pisé), et en plus la piscine est ouverte.

 
 
 

Traditionnelle escalade de la plus haute dune au coucher du soleil.

 
 
 

Lac Dayet Srij

Chose surprenante, il y a aussi un lac à 6km des dunes, de superficie variable suivant la saison (il avait complètement disparu lors de la dernière sécheresse), il accueille actuellement des milliers d'oiseaux migrateurs. Ce mercredi je me suis levé à 5h30 pour assister au lever du soleil et observer les flamands roses, oies, canards, avocettes et plein d'autres espèces. 

 
 
 

Route au Nord

Jeudi 11 mars 2010

Nous quittons à regrets notre petit coin de désert. Arrêt pour déjeuner à Rissani, petite ville typique du sud marocain. C'est jour de souk, la ville fourmille, le spectacle est à tous les coins de rue.

Nous nous arrêtons un peu plus au nord à Tissirt dans une magnifique palmeraie qui encore entièrement cultivée contrairement à beaucoup de palmeraies que nous avons traversé. Nous sommes chaleureusement accueilli par Hassan dans son charmant petit camping tout confort. Il nous fait faire ensuite une agréable balade commentée dans la palmeraie.

 
 
 

Vendredi 12 mars 2010

Nous prenons la direction d'Errachidia avec 2 passagers, un sympathique couple de routards belges : Fabian et Nathalie. Nous prenons la route touristique, qui nous amène dans un ksar isolé où guidé par un groupe d'enfants nous découvrons un surprenant spectacle : une famille qui fabrique de l'huile d'olive de façon traditionnelle.

 
 
 

Après avoir déposé nos passagers à Errachidia nous nous arrêtons déjeuner près d'un lac à l'étonnante couleur bleu turquoise.

Lac Hassan-Addakhil

 

Vallée du Ziz

 
 
 

Dans la partie orientale de l' Atlas

 

Samedi 13 mars 2010

 

La transition est brutale nous sommes passés en l'espace d'une journée du désert à la haute montagne. Nous traversons la partie orientale de l'Atlas ,la route serpente à une altitude moyenne de 2000m, la température a chuté . Nous nous arrêtons ce samedi à Azrou et nous visitons l'une des dernières forêt de cèdres du Maroc. Le lendemain matin dans le camping les robinets sont gelés.

 

Singes magot de l'Atlas

 

Fès

 

Dimanche 14 et lundi 15 mars 2010

Deux jours de visite dans cette ville de 1 million d'habitants et 225 mosquées. Une médina grouillante de vie et authentique, un trésor architectural qui n'a pas bougé mais qui est aussi en grand péril. Souhaitons que les marocains auront les moyens de restaurer tout en gardant l'originalité et l'authenticité de cette ville.

Porte Boujeloud                                                                 Rue des dinandiers

 
 
 

Quartier des tanneurs

 

De Fès à Tanger

 

Dimanche 21 mars 2010

Cinq jours pour aller de Fès à Tanger en passant par El Jadida, Moulay Bousselam et Asilah. Nous ne retrouvons pas l'enchantement des paysages du sud. Le nord du Maroc agricole et industrialisé, beaucoup plus peuplé également nous parait bien fade (à l'exception de la région de Tanger et de la côte méditerranéenne jusqu'à Ceuta).

Lagune de Moulay Bousselam                                                           Asilah 

 
 
 

Retour à la maison

Dimanche 28 mars 2010

Nous sommes rentrés en fin d'après midi accueillis par un bon crachin breton. Le bonjour et un grand merci à nos lecteurs et à bientôt pour de nouvelles aventures (enfin on l'espère ).

Au compteur : 48486 km soit 7786 km parcourus

Dernière étape à Vieux Boucau

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×